Projet CCCD RIO : recherche de synergie entre les Conventions de Rio avec la participation du MEDD

Projet CCCD RIO : recherche de synergie entre les Conventions de Rio avec la participation du MEDD

Les membres du Groupe de Travail Technique (GDTT) pour les Conventions de Rio, se sont concertés à Antsirabe les 24 et 25 Avril derniers dans le cadre du Projet Cross-Cutting Capacity Development (CCCD-Rio) ou Capacités transversales de développement, pour rechercher les synergies entre les conventions de Rio auxquelles l’Etat Malagasy a signé dans les années 90, à savoir la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), la Convention sur la Diversité Biologique (CDB), et la Convention des Nations Unies pour  la lutte contre la Désertification (CNULD).

Le Projet CCCD Rio a pour objectif de « renforcer un ensemble ciblé de capacités systémiques, institutionnelles et individuelles fondamentales qui aideront Madagascar à respecter et à perpétuer  les obligations découlant des trois Conventions de Rio et atteindre la durabilité environnementale », selon la Cellule de Communication du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable. Tous les secteurs ministériels garants des politiques nationales et stratégies concourant au développement du Pays, la société civile, la population, bref tous les utilisateurs  ou bénéficiaires des biens et services environnementaux constituant en même temps des acteurs de conservation, sont concernés par ce Projet.

L’intégration des obligations des Conventions de Rio dans la stratégie/plan national de développement durable, l’établissement d’un système d’informations sur la gestion de l’environnement, le renforcement des structures et mécanismes institutionnels pour l’intégration et l’application de la conformité aux Conventions de Rio dans les cadres de planification du développement sectoriel et régional, constituent les entre autres, les activités clés du Projet CCCD Rio. Tout cela est conforté par un programme de conscientisation et de sensibilisation du Public pour atteindre les objectifs des conventions de Rio.

A noter qu’une cinquantaine de participants issus des différents Ministères, notamment du département en charge de l’Environnement et du Développement Durable, de la société civile, des ONG de conservation constituent les membres du GDTT, et ainsi mis en place fin 2018.

Voir aussi


Evenements

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2020