Départ du bon pied entre MEEF et GAHP : La validation du Plan d’Action sur la Santé et Pollution (PASP).

Départ du bon pied entre MEEF et GAHP : La validation du Plan d’Action sur la Santé et Pollution (PASP).

L’année 2014, le Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts (MEEF) est membre de l’Alliance mondiale sur la santé et la pollution ou GAHP. Le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts, Monsieur Liva Heriniaina RAMIANDRARIVO a honoré par sa présence, l’ouverture officielle la validation du plan d’action sur la santé et pollution (PASP).

La réunion de validation du document Plan d’action sur la Santé et Pollution (PASP) ou Health and Pollution Action Plan (HPAP) s’est tenue ce 26 octobre 2018 à Antaninarenina. Au vu des problèmes grandissants des pollutions, le MEEF a demandé en 2016, l’assistance du GHAP ou l’Alliance Mondiale sur la santé et la pollution pour « l’élaboration du plan visant à réduire les impacts sur la santé publique ». Ce plan d’action est le premier fruit d’une étroite collaboration du MEEF et GAHP. Un groupe de travail intersectoriel mandaté pour élaborer le document Plan d’action sur la Santé et Pollution (PASP). Vu que la santé est largement considérée dans le HPAP, le Groupe est composé de (2) deux techniciens expérimentés du MEEF et du MINSANP, appuyés par un consultant national.

Plusieurs réunions ont été faites précisément, 6 (six) fois au cours du processus de développement du PASP afin de collecter des données, formuler des suggestions, rédiger le draft de plan et notamment fournir les expertises sur les pollutions spécifiques.

Suite à plusieurs modifications et commentaires rapportés dudit document, le résultat de processus de travail entre GAHP/Pure Earth et le groupe sectoriel intersectoriel a fait sortir un draft final du Plan d’action en santé et pollution ou HPAP dont le contenu se présente comme suit :

la grande partie des données disponibles sur les défis de la pollution et les impacts sur la santé associés à Madagascar,
la Hiérarchisation des défis en fonction de leurs impacts sur la santé publique,
les recommandations pour augmenter les ressources et les capacités techniques permettant de relever ces défis, et ;
l’inclusion de trois notes conceptuelles qui peuvent être développées dans les propositions de financement au niveau du Pays et à l’endroit des partenaires de développement internationaux.

Dans la teneur de ce document, beaucoup de pollution ont été identifiées, cependant les priorisations en matières d’intervention où des données palpables qui touche la majorité de foyers malgaches a été constaté surtout sur la pollution de l’air domestique, ensuite la pollution ambiante de l’air extérieur, et dernièrement sur les sites contaminés qui impactent les populations environnantes.

A titre d’informations, ce plan d’action a durée 2 ans et a rassemblé le Groupe de travail de Santé et Pollution, appuyé par un consultant national, les experts de GAHP/Pure Earth et IHME (Institute For Health Metrics and Evaluation) dont l’appui financier a été octroyé par la Commission Européenne, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel.

Evenements

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2020