100 jours du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable.

100 jours du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable.

Afin de garantir la transparence sur la gouvernance du Pays et pour renforcer le pacte de responsabilité que le Président de la République Andry Rajoelina a fait au peuple malagasy, telle est l’origine du présent Rapport sur les réalisations et les efforts ménagés par le MEDD, sous la direction de Monsieur Alexandre GEORGET.
Comme nous le savons, l’enclenchement du développement rapide et durable du pays ainsi que pour un effet direct auprès de la population à travers une croissance économique de Madagascar en effet, cela doit s’inscrire dans le cadre des objectifs fixés pendant les (5) cinq ans.
Ce lundi 06 mai 2019, une conférence de presse a eu lieu dans les locaux du MEDD, menée par Monsieur Alexandre GEORGET pour exposer ces différentes réalisations aux presses sur les (3) trois mois durant lesquels il est à la tête du Ministère.

Pour l’Emergence de Madagascar, la protection de nos ressources naturelles et la considération des éléments de l’écosystème font ainsi place et ce, fondées sur une valorisation du patrimoine ancestral de notre pays qui fait le concept du Développement Durable.
Lors du Conseil des Ministres du 27 février 2019, SEM Andry Rajoelina a souligné que l’objectif principal est la couverture forestière de Madagascar de 40.000 ha suivant les caractéristiques du sol dans les écorégions tous les ans, et avec une augmentation des terres à reboiser de 25, 624,75 ha. Notons que 63 % de ces activités de reboisement sont déjà atteintes par la participation de chaque acteur œuvrant dans cette optique.

Pour la continuité des actions du Ministère en charge de l’Environnement, les défis vont se poursuivre, à l’exemple du/ de la :
• Continuité des activités de reboisement ;
• Lutte contre les feux de brousse ;
• Lutte contre le Changement Climatique ;
• Exploitation illicite des faunes et flores endémiques ;
• Protections des forêts partant de la localité ;
• Sécurisation des Aires Protégées (AP) ;
• Lutte contre la Pollution ;
• Renforcement de la collaboration de tous les ministères pour la conservation de notre Environnement ;
• Recherche d’un financement durable pour répondre aux exigences environnementales à travers une meilleure durabilité des actions entreprises.
Par ailleurs, une structure de gestion a été mise en place à travers les nominations des hauts fonctionnaires du MEDD pour accomplir les missions qui lui incombent. Soulignons la note sur la suspension de l’exploitation de bois précieux dont le bois de rose et bois d’ébène, ainsi que la redynamisation des Partenaires Techniques et Financiers pour retrouver un nouvel accord de partenariat, tels que : le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et OIBT (Organisation Internationale des Bois tropicaux).
L’obtention des scanners biologiques à l’aéroport d’Ivato qui vont faciliter la détection de nos faunes endémiques sur ce lieu, pour que leurs exportations ne persistent vers les zones hors frontières de Madagascar.
De plus, sur le saisi de différents produits forestiers, notamment de nos ressources en bois ayant été interceptés par le MEDD avec des laisser passer illégaux, sont les preuves tangibles des tâches accomplies par les équipes de Monsieur Alexandre GEORGET, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable.

L’éducation et les activités de sensibilisation axées sur la conservation de l’Environnement ont été confirmées, par le raffermissement de la Collaboration du MEDD et les jeunes Scouts d’Analamanga sur la gestion des déchets par certains foyers sis sur la région en question. Le numéro du département en charge de l’Environnement a souligné qu’il est important que nous harmonisons nos forces afin d’aider notre Président et tous les ministères dans la politique de développement car nous sommes interdépendants tant national que local et voulant en ce sens, l’implication effective des communautés villageoises, qui constituent aussi nos sources de développement.

Voir aussi


Evenements

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2020